Musée d'art et d'histoire: rectification d'informations erronées et tendancieuses 

Extrait d'une intervention faite ce mardi 9 février 2016 au Conseil municipal de la ville de Genève.

« «
Une campagne peut être animée et inclure des controverses, bien évidemment. Mais elle se doit de se baser sur des faits avérés et pas sur des affabulations et des contre-vérités. Tel est le cas dans le cadre de la campagne sur le projet de rénovation et agrandissement du MAH.
J’interviens donc ce soir, en vertu du Règlement d’application de la loi sur l’exercice des droits politiques, en vue de rappeler certains éléments, par ce biais, aux électrices et électeurs de notre Ville, afin que la formation de l’opinion puisse se baser sur des faits, et je cite la disposition concernée:

Art. 8D(6)   
2 L’exécutif peut faire parvenir aux électeurs des informations supplémentaires et notamment des avis rectificatifs en cas de changement significatif des circonstances de droit ou de fait durant la campagne ou lorsque la liberté de vote risque d’être faussée par une information erronée ou tendancieuse provenant de tiers.

Je reviens donc sur 4 éléments qui reviennent souvent dans cette campagne, afin de rectifier des contre-vérités figurant sur des supports de campagne (flyers, affiches, etc.) et rétablir les faits.