Parlons des faits ! 

Après le collectif de soutien au projet, ce sont les opposants qui ont lancé leur campagne ce mercredi. Comme souvent dans les campagnes politiques, nombre de choses plus ou moins fantasmagoriques sont évoquées. J’aimerais ici rectifier un certain nombre de points et revenir aux faits, tels qu’ils figurent d’ailleurs, pour la plupart, noir sur blanc dans les décisions du Conseil administratif et les documents votés par le Conseil municipal.